mardi 7 avril 2009

Jardins perchés sur les toits

Toutes les photos sont prises dans le journal Marie Claire
Lorsque le paysagiste Hugues Peuvergne découvre cette terrasse dominant Paris du sommet d’un immeuble du XVIe arrondissement, c’était un toit terrasse carrelé, hérissé de conduits de cheminées à angles droits, où poussaient quelques plantes en pot. Pour aménager cet espace de 130m2, Hugues Peuvergne décide de tirer parti de ces défauts en créant une succession de petits jardins séparés par les souches de cheminées que prolongent des pergolas où courent les grimpantes. Tout autour, la terrasse est protégée du grillage d’origine qui est aujourd’hui habillé de rosiers « Fée des neiges », de jasmin officinal et découpé par endroits de « fenêtres » laissant la vue sur les toits de la ville.
La salle à manger

Le potager
Dans le coin des enfants, une adorable maison miniature qui se trouvait déjà là, et aujourd’hui envahie par le jasmin étoilé et les clématites « Montana ». Ce petit coin est balisé par une balançoire accrochée à une pergola en bois de châtaignier. Au premier plan, les fleurs fushia d’une valériane au feuillage argenté répondent à la couleur de la porte.
Une cabane en trompe l'oeil
Le paysagiste Hugues Peuvergnes a imaginé cette petite terrasse parisienne de 8m2 bordée de deux fausses cabanes construites en planches de pin brut, un bois de coffrage résistant et imputrescible. L'une (au fond) mesure 70 cm de profondeur et sert à ranger le matériel, l'autre (à g.) est une simple façade qui dissimule un placard de 10 cm d'épaisseur. Pour libérer l'espace au sol, il a choisi des plantes grimpantes (chevrefeuilles, lierre, clématites) qu'il a posées sur le toit ou fait monter sur une structure en châtaigner servant aussi de support à l'éclairage. Tout autour du balcon, bambous et impatients s'épanouissent dans des bacs en plastique léger et habillés de tôle ondulée.
Christopher Bradley-Hole
L'architecte paysagiste Christopher Bradley-Hole a conçu ce jardin en plein ciel londonien de façon à créer un écran qui protège de la ville sans occulter la vue. Autour d'un pont central en western red cedar, de grands fûts accueillent des iris, des hémérocalles, des tulipes et des agapanthes. Les bacs au ras du sol sont réservés aux carrés de salades et d'herbes aromatiques. D'autres bacs sont dévolus aux graminées, des plantes faciles à vivre qui supportent bien le climat anglais: miscanthus aux belles touffes dorées, cheveux d'ange (stipa tenuissima), herbes aux écouvillons (pennisetum alopecuriodes "Hameln), fétuques bleues, herbes de la pampa (cortaderia) et chondropetalum tectorum couleur chocolat en provenance d'Afrique du Sud.
Un grand balcon champêtre

Sur le grand balcon de la styliste Nathalie Lété, l'artiste Cécile Daladier a imaginé un "jardin d'herbes folles" qui ne nécessite quasiment aucun entretien. Le long du garde-corps, Cécile a installé des jardinières bordées de gros cailloux dans lesquelles elle a planté des fleurs sauvages, des graminées et des plantes résistantes au froid, au vent et à la sécheresse.

C'est peut être le moment de relooker vos balcons et terrasses ........

Photo prise sur ce site

7 commentaires:

Geanina Codita a dit…

Dieu, quelle est belle! Merci pour cette slendoare, mon anniversaire sera certainement plus belle et plus complète de couleur.A bientôt!

Marie-Monique a dit…

merci, joyeux anniversaire !!! des bisous... à bientôt

lucette virelle a dit…

J'aurais bien besoin de toi pour relooker ma pauvre terrasse (:-(((

lucette virelle a dit…

Géniale, vous avez dit géniale??? Je le savais depuis longtemps (:-))))

Barb a dit…

beautiful....Barb

Patrickíssimo a dit…

Les plantes sont art aussi. Accolades vert et jaune. À bientôt.

frenchie4moi a dit…

C'est une belle photos! Merci!!